L’amour

L’amour

 

L’amour, l’amour, l’amour…On le voit partout, tout le temps, on le sent, on le vit, le respire et en sommes matraqués de représentations idéalistes…
Mais l’amour c’est quoi au juste?
Ce sentiment qui nous traverse les os et la moindre parcelle de peau et qui, quelque soit notre âge, nous donne l’impression d’avoir 12 ans, fragile et vulnérable au moindre souffle de l’autre, dans l’attente de sa voix, de ses mots, de son odeur…
Si seulement l’amour s’arrêtait à cela…
Mais l’amour c’est parfois plus complexe, plus cérébral…Il y a l’amour passionné, l’amour raisonné, l’amour épidermique, l’amour habitude, l’amour mature, l’amour impossible, l’amour inavoué et l’amour déchu…Bref, il existe autant de type d’amour qu’il existe de personne qui aime…
Tour d’horizon de l’Amour avec un grand A.

« Peu m’importe les problèmes, je me fou du monde entier…Mon Amour…puisque tu m’aimes… »

Qu’il est beau, irraisonné et majestueux l’amour, chanté par Edith Piaf…Le temps d’une chanson on se laisse aller à croire à tous ces idéaux enfantins ou le prince et la princesse charmante vivent heureux jusqu’à la fin des temps…Puis la musique s’arrête et c’est un « Chérie tu as fait les courses » qui retenti…Fin de la magie et place à la vraie vie et tous ces aléas…
Mais ou se trouve donc la part de rêve dans tout ça?

deQuCYez5LW2_sPwtbAlKjJ3Eoc
« Dès le premier baiser, j’ai senti comme une vague de frisson me traverser le corps,j’ai trouvé ça magique… » Marie 29 ans

L’Amour, ça commence comme ça, il y a d’abord la séduction, l’apprentissage, le jeu…Vous savez, cette mèche de cheveux que l’on arrête pas de remettre, ces mains nerveuses dont on ne sait que faire, ce regard qu’on ne sait ou poser…Puis il y a ces mots que l’ont veut justes et mesurés pour plaire…à tout prix…
C’est beau l’Amour quand il n’en est pas encore, quand il se cherche et se devine…
Ensuite il y a ces mots que l’on boit, ces yeux que l’on dévore et cette bouche dont on rêve secrètement…On ne le dit pas non, bien sûr, l’Amour à ce stade est encore pudique…Mais lorsque l’imagination laisse place à la réalité alors le rêve l’emporte et tout devient « Magique » comme dit Marie…

« Les premiers instants, nous passions notre temps collés l’un a l’autre bien loin des jeux et des discussions d’usage que l’on entretenait avant de franchir le cap physique. Amis, famille, travail, j’avais tout mis entre parenthèses pour la garder près de moi…J’en oubliais même l’heure qu’il était…Elle et moi étions hors du temps… » Florent 24 ans

La magie perdure…On se découvre différemment et parler devient même secondaire, l’Amour devient épidermique…Il ne se dit pas mais se montre, se ressent…Chaque geste, chaque parole et chaque caresse devient comme un souffle chaud en hiver…On perd la notion du temps et de l’espace et on s’enferme dans une bulle de coton, douce, rassurante et suave…
Il n’y a plus de monde, de planète ni d’impératif, il n’y a qu’elle, que lui et le reste de l’univers importe peu…

« Nous nous sommes mises à redécouvrir le quotidien comme si tout avait une autre saveur…Tout ce qui était fait avec elle n’avait pas le même goût ni le même parfum…Même les actes les plus anodins… » Fanny 26 ans

Puis la vie reprend son fil petit à petit, le quotidien étant inévitable mais pourtant rassurant quand l’Amour est là…C’est alors que les langues se délient de nouveau et l’on commence à avoir besoin de se dire les choses, timidement on se livre à quelques confidences dont on attend le retour désespérément…On vibre à la moindre pulsation du téléphone et on sourit de voir son nom s’y afficher…
La fusion reste la même mais on commence à parler avenir et surtout à l’imaginer…
Le côté épidermique gagne en degré d’intensité, on frémi sous ses mains, sa peau nous apaise, son odeur nous enivre…

« J’en respirai son souffre… » (…)

Son corps est le notre, chaque expression de son visage, on imprime mentalement ces mots, sa façon de parler, d’être…

L’autre devient notre essence, notre moteur, notre oxygène, notre addiction…C’est auprès de lui ou d’elle que l’on veut avancer…Souvent trop vite comme pour se rassurer…

« Nous avons tout voulu tout de suite par pulsion amoureuse, nous avons été trop vite oubliant de nous regarder en face, oubliant ce qu’on nous disait…Finalement nous nous sommes retrouvés avec plus rien à construire trop tôt. » Isabelle 39 ans

Car oui…L’amour est aveugle et irraisonné…On ne voit pas l’autre avec sa raison (Non ça se saurait) alors on l’idéalise et le modèle dans notre inconscient comme l’être parfait que l’on a tant attendu…On veut tout, mais TOUT faire avec le plus vite possible pour se rassurer, se sécuriser quant au fait que c’est avec lui que l’on finira sa vie…
Mais la vie est longue, l’amour un parcours chaotique…Et comme le dit Isabelle, on se retrouve vite avec un quotidien dont on ne mesurait pas l’impact…Difficile alors de prendre le recul nécessaire pour sauver sa relation…

« Il nous a fallu accepter de ne pas s’appartenir totalement pour se rendre compte que nous n’étions pas acquis, les deux notions se confondent trop souvent et la barrière est mince…Nous nous sommes sauvés en étant transparents sur nos sentiments, en étant lucides aussi, pour être capable d’affronter la vie de couple pleinement loin des illusions dont on se berçaient…La communication a été notre meilleure arme…Nous en sommes resortis encore plus fusionels émotionnellement… » Laura 32 ans

C’est là que l’amour peut devenir haine…Ou lucidité…Car comme le dit Laura, il ne faut jamais considérer l’autre acquis, l’amour est une remise en question permanente et un équilibre savamment travaillé entre ses besoins propres et ceux de l’autre. Il en faut du travail, du temps et de l’écoute pour trouver cet équilibre parfait, il en faut des ruses pour continuer à se surprendre et à se couper le souffle…
L’amour s’entretient, se vit et se réanime sans cesse…
L’amour ce n’est pas s’oublier soi, ni oublier l’autre…L’amour c’est avancer ensemble main dans la main, en s’intérrogeant sans cesse sur les moyens de vivre au mieux ce voyage…ensemble…

Aimer ne suffit pas, il faut saisir toutes les subtilités de ce sentiment et l’alimenter de tous les horizons qu’il offre…

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » Alphonse de Lamartine

Mais voila, l’Amour ça fait mal…On se blesse, on se déchire…Trop s’aimer c’est ouvrir la porte aux excès…On jalouse tout et n’importe quoi, on attend trop de l’autre, on le déteste parfois autant qu’on peut l’aimer…Mais quand il n’est plus là alors le monde est vide, la vie est fade…On ère dans un monde ou l’on ne trouve plus notre place et on perd se sentiment si sécuritaire…Ce sentiment d’être invincible se transforme en une vulnérabilité extrême.
Aimer c’est être tout et son contraire…Aussi fort que faible, aussi heureux que dévasté…On ne se connaît jamais mieux que lorsqu’on aime, et on se rend compte de ce que l’on perd souvent trop tard…

Finalement, si l’on regarde l’amour en face on se rend compte d’une chose : il n’a ni âge, ni éthnie…Il est universel, incontrôlable,insensé et surtout indispensable…

Alors en conclusion l’Amour c’est quoi? Je vous dirais simplement que si vous, lecteurs vous êtes reconnus sur au moins un passage de cet article, alors l’Amour est l’oxygène qui alimente notre âme et perd notre raison, l’Amour c’est la quête de tout à chacun, le langage de l’inconscient et la seule chose encore insaisissable à ce jour…

Quelqu’un m’a dit un jour que rien de ce qui vaut la peine sur cette terre ne s’obtient sans effort alors…

« Je viens du ciel et les étoiles entre elles ne parlent que de toi… »

N.L